Bel été 2011 pour l'Echancré, par Alexandre Mari.


Suite aux travaux réalisés dans le comble en février 2011, rendez-vous était pris fin juillet, pour constater le résultat :

  •   à la fois  effectuer le comptage annuel de la colonie,
  • et évaluer l'impact des aménagements, pour savoir s'ils avaient été bien acceptés par les animaux.

Quelle ne fut pas notre surprise ce 22 juillet 2011 en pénétrant dans le grenier, de découvrir un essaim énorme de chauves-souris agrippées les unes aux autres. Il faut dire que les jeunes de l'année sont déjà de taille adulte et se fondent au milieu des femelles. A vue de nez, pas loin d'une centaine d'individus sont agglutinés sous les ardoises entre deux chevrons. Quelques clichés numériques nous permettront d'affiner le comptage plus tard, sans déranger plus longtemps nos protégées.

Résultat devant l'écran d'ordinateur : pas moins de 106 individus dénombrés sur la photo agrandie et probablement encore quelques autres au second plan, masqués par leurs congénères !

Cliquez pour agrandir l'image




L'essaim, composé des femelles et des jeunnes, bien au chaud sous la toiture en ardoise. Pour faciliter le comptage, un petit point rouge rajouté sur la photo marque chaque individu.

Même constat d'accroissement numérique (mais dans une moindre mesure) dans les deux autres colonies à La Queue-les-Yvelines et à Jouars-Ponchartrain (respectivement 18 et 46 individus cette année).

La situation démographique du Murin à oreilles échancrées continue de s'améliorer progressivement d'années en années, sans que l'on soit véritablement capable d'en expliquer les raisons : espèce profitant des effets du réchauffement climatique ? Peut-être en lien avec son régime alimentaire particulier (grande consommatrice d'Arachnides) ? …

Toutefois dans le cas de Lommoye la progression est pour le moins fulgurante, puisque  la colonie a été multipliée au moins par 3 !

De toute évidence, ce printemps très " estival " s'est révélé favorable à l'alimentation des femelles gestantes, puis à l'émancipation des jeunes de l'année. On notera qu'aucun cadavre de jeunes n'a été détecté dans les trois colonies contrôlées.  A Lommoye, la quiétude du gîte et l'amélioration de ses caractéristiques thermiques ont vraisemblablement permis à la colonie de " recruter " quelques camarades dans les colonies voisines, à moins qu'une autre colonie, non connue à ce jour, ait été dans le même temps délogée d'un autre grenier à proximité ?

Quoi qu'il en soit, les aménagements réalisés dans ce gîte ont été profitables à l'espèce. Quant à l'attitude des propriétaires, très respectueux de la tranquillité de leurs hôtes dans la toiture, elle démontre que la cohabitation harmonieuse est possible.  Un grand merci à eux et leurs enfants.



Dernière mise à jour : jeudi 24 janvier 2019
Copyright ((c)) 2010. Tous droits réservés.
Association Terroir et Nature en Yvelines
Mairie de Houdan - 78550 HOUDAN

Nous contacter:
atena.yvelines@orange.fr