Du crapaudrome au batracoduc (2012) à  Condé-Sur-Vesgre

Le crapaudrome est un dispositif léger, qui présente l'avantage de pouvoir être rapidement mis en place par une association.
Il répond à une situation d'urgence, son coût est limité (mais néanmoins non négligeable, de l'ordre de 600 à 700€ pour 200m de barrage plastique).
Rappelons qu'il a permis de sauver un millier de Batraciens en 2010.

Mais le crapaudrome révèle rapidement ses limites et ses contraintes :
  • il est à la fois provisoire (3 mois), nécessitant montage et démontage,
  • et surtout son fonctionnement repose sur la mobilisation quotidienne de deux équipes (matin et soir en période de migration active) pour faire traverser manuellement les crapauds.
L'intérêt d'un dispositif pérenne, un batracoduc, paraît donc évident, en permettant aux Batraciens (et autre petite faune terrestre, mammifères, reptiles…) de pouvoir franchir la route en toute sécurité, sans intervention humaine, grâce à une conduite enterrée.

Mais la mise en œuvre d'un tel dispositif relève alors d'une entreprise de Travaux Publics et son coût ne peut être supporté que par des collectivités territoriales ou du mécénat d'entreprises…

Principe du batracoduc
Les Batraciens sont canalisés par un barrage vers l'entrée d'un tunnel passant sous la route.
   
     
Le tunnel
Les ouvrages fonctionnels déjà existants en France présentent deux caractéristiques garantissant la circulation des Batraciens dans le tunnel :

  • avoir un fond plat et
  • être d'une largeur suffisante.

Une buse en béton (dalot) de section rectangulaire,
de 60cm de large, répond à ce cahier des charges.
     
       
Batracoduc : 1ère tranche 2011
Notre partenariat en 2010 avec la CCPH (Communauté de Communes du Pays Houdanais) a permis d'aboutir à une première tranche de travaux dès février 2011 (pour un montant limité à 4000€) et à l'aménagement d'une conduite déjà existante sous la route.

Situation actuelle
La conduite déjà en place permet au trop plein d'un étang amont de couler vers l'étang aval, tout en récupérant les eaux de ruissellement de la route.
La conduite existante est de section carrée et pourrait se prêter à la circulation des crapauds, mais elle est actuellement impraticable, car située au fond d'un grand regard (surmonté d'une grille) à 1,20m sous la grille.
A l'aller, les Batraciens peuvent se tuer en tombant, au retour ils sont piégés et ne peuvent pas remonter.


Proposition de travaux
Nous avons proposé à la CCPH d'aménager le fossé situé de chaque côté de cette grille, par une descente progressive jusqu'au point bas du regard, grâce à des dalots se situant dans l'axe du fossé : 6m de dalots de chaque côté ont été demandés pour assurer une pente douce, permettant la descente (à l'aller) et la remontée des crapauds (au retour). 



Ce sont donc ces travaux qui ont été exécutés par une entreprise locale de Travaux publics,  les 9 et 10 février 2011, à la veille de la mise en place de notre crapaudrome.

L'installation du batracoduc en images


                      
Batracoduc : 2ème tranche 2012

                         
Le dossier technique 2012 s'appuie directement sur l'expérience de l'année 2011.
   
En effet, pour la première fois en 2011, les seaux de capture ont été numérotés et les relevés ont été faits en comptant les crapauds seaux par seaux.

Le bilan est très instructif pour localiser les points de passage principaux des crapauds, mais aussi pour tester les faiblesses du crapaudrome.


1- Pour la migration aller (prénuptiale), le flux principal se fait bien au centre du barrage, mais des crapauds continuent de passer à chacune des extrémités.
2- Pour la migration retour (post-nuptiale), la conduite sous la route au centre du dispositif n'est quasiment pas empruntée et le franchissement de la route nécessite des tunnels à chacune des extrémités (mise en place des " aquadrains ").

Ce bilan a permis de documenter le dossier  proposé à la CCPH, comme base de la demande de subvention envoyée ensuite au Conseil Régional d'Ile-de-France

(voir ci-dessous la délibération du Conseil communautaire)

Engagement de la Communauté de Communes (juin 2011)

La délibération du conseil communautaire de la communauté de Communes du Pays Houdanais  pour la réalisation d'un batracoduc à Condé-sur-Vesgre, demande de subvention auprès du conseil régional d'Ile de france
 
Cliquez pour agrandir l'image
 
Réalisation des travaux janvier-février 2012 :
 
Du batracodrome au batracoduc : restitution d'expérience


Dernière mise à jour : lundi 21 mai 2018
Copyright ((c)) 2010. Tous droits réservés.
Association Terroir et Nature en Yvelines
Mairie de Houdan - 78550 HOUDAN

Nous contacter:
atena.yvelines@orange.fr