Connaissances des Chauves-souris

 
Elles allaitent leurs petits
 
Les chauves-souris sont des mammifères.
Les femelles possèdent des glandes mammaires pour nourrir leurs jeunes avec du lait.
 

Le taux de reproduction est très faible.
La grande majorité des femelles donne naissance à un seul petit par an.
La femelle porte son petit sur son ventre.
 
Cliquez pour agrandir l'image
 
 
Les naissances ont lieu à partir de juin, lorsque la nourriture commence à devenir abondante.

La durée de l'allaitement est très longue et les petits tètent jusqu'à ce qu'ils atteignent la  taille de leur mère.
Le sevrage intervient vers la fin du mois d'août, lorsqu'ils sont eux-mêmes en capacité de voler et chasser.
 
 
Si les conditions météorologiques deviennent mauvaises, si les insectes se font rares, la lactation chez la femelle diminue. La mortalité des petits en bas âge peut alors devenir catastrophique (jusqu'à 70% de perte).
 
 
 
 
Des mammifères volants
 
Les Chauves-souris sont les seuls mammifères réellement capables de voler.
Certains écureuils peuvent planer mais toujours dans un vol descendant.
Pour chasser efficacement et attraper les petits insectes volants, les Chiroptères ont développé une faculté extraordinaire, ils peuvent se déplacer vers le haut, effectuer des crochets rapides, faire du sur place, accélérer…

Cliquez pour agrandir l'image
 
 
Ils volent avec la main 
Le terme chiroptèrevient du grec:
Kheir la main et ptéron l'aile.
" leur main s'est transformée en aile "

Les doigts des chauves-souris sont particulièrement longs. Ils sont reliés entre eux (à l'exception du pouce), par une membrane souple, le patagium.
Ce dernier est constitué de 2 fines couches de peau contenant des fibres musculaires, des nerfs et de nombreux vaisseaux sanguins.

 
 
 
Voir avec les oreilles
 
Il y a 55 millions d' années que les Chauves-souris ont inventé le sonar !
Ces remarquables petits mammifères peuvent se déplacer dans l'obscurité la plus complète.
 
 
 

Les Chauves-souris détectent les obstacles, les proies… grâce à un système d'écholocation
 
C'est la contraction du larynx qui produit des ultrasons d'une fréquence de 20 à 120 Kilohertz (l'oreille humaine est capable de percevoir jusqu'à 18.000 vibrations par seconde ou 18kHz). Ces cris sont émis par la bouche ( ou par le nez chez les Rhinolophes).

L'onde sonore ainsi envoyée se répercute sur les obstacles.

L'écho en retour est réceptionné par le pavillon de l'oreille, et la fréquence du son est analysée par son organe interne, la cochlée.

La Chauve-souris enregistre alors une multitude d'informations : par exemple la taille de la proie, sa vitesse, sa direction… mais également la présence d'obstacles      sur son chemin !

 
 
 
Dévoreuses d'insectes
 
Toutes les chauves-souris européennes sont insectivores
Au crépuscule, tandis que la multitude des petits passereaux mangeurs d'insectes va se coucher, les chauves-souris prennent le relais, pour que commence la ronde de ces prédatrices de la nuit.
 
 
 
Un seul individu de Murin de Daubenton peut capturer jusqu'à 60.000 moustiques en une seule saison !
 
Les chiroptères jouent un rôle écologique essentiel, par la quantité d'insectes qu'ils consomment.
Les papillons de nuit, les mouches, les moustiques, les fourmis volantes, les sauterelles, les grillons, les coléo-ptères… sont des proies régulières.
Elles sont le plus souvent capturées en vol, le long des haies, en lisière de bois, au-dessus des plans d'eau, mais peuvent être également saisies à terre.
 
 
ACTIVES
en été
Une double vie
En LETHARGIE
en hiver
Les Chauves-souris mènent une double vie
 
 
 



Lorsque la mauvaise saison arrive, les insectes se raréfient.
La majorité des chauves-souris n'entament pas de migration et passent l'hiver sur place.
Survivre sans manger suppose alors d'économiser son énergie.
Les fonctions vitales ralentissent (les battements cardiaques diminuent à 10 pulsations/mn , la respiration ralentit…) et la température corporelle de 39°C s'abaisse à 3 ou 4°.




 
Cliquez pour agrandir l'image
Petit Rhinolophe en léthargie hivernale

Photo © Pierre Bancel

Les gîtes d'hiver
Les chauves-souris hibernent dans des grottes, des carrières ou galeries souterraines, des caves, des arbres creux… des lieux où l'humidité est forte (pour éviter le dessèchement du patagium) et la température basse et stable (pour le maintien des fonctions vitales au ralenti).
Ces gîtes d'hiver sont indispensables à la survie des chiroptères.
Ils doivent bénéficier d'une grande tranquillité, car tout  dérangement et réveil est consommateur d'énergie et compromet le processus vital.
 
 
 
Diversité des chiroptères
 
Il y en a de très petits, d'autres un peu plus grands…
Certains sont forestiers et recherchent des trous dans les arbres creux (conservez les arbres morts !).
D'autres se glissent dans des fissures, sous les toitures, derrière un volet… mais certaines espèces ont besoin de grands volumes pour se reproduire, comme des greniers tranquilles ou les combles des églises… et les trouvent de plus en plus difficilement !
 

 
20 espèces de Chauves-souris sont présentes en Ile-de-France.
 
 
Certaines sont devenues très rares, d'autres sont plus communes.
Toutes les chauves-souris sont protégées par la loi, mais certaines nécessitent des mesures actives de conservation.
 
 
 
 
Les inviter chez soi
 
En hiver une cave est très appréciée

Gîtes d'été
 
Un exemple : projet pour une construction neuve dans une école communale
(pignon sud)
Comble et pignon à Chauves-souris
Exposition au sud
  •   Volets en bois imputrescible, couleur sombre (pour capter la chaleur).  
  •   Largement ajourés, avec tôle galvanisée derrière (augmentation de l'effet thermique). 
  •   Fermeture sur 3 cotés, en U renversé, pour éviter les courants d'air.
  •   Les Chauves-souris rentrent par le bas, planche rugueuse.
  •   Un volet est décalé de 2cm du mur, l'autre est décalé de 5cm, pour faciliterl'accueil d'espèces diversifiées. 


Dernière mise à jour : mardi 6 novembre 2018
Copyright ((c)) 2010. Tous droits réservés.
Association Terroir et Nature en Yvelines
Mairie de Houdan - 78550 HOUDAN

Nous contacter:
atena.yvelines@orange.fr