Chevêche - Athene noctua

Espèce nicheuse, sédentaire.

La Chouette chevêche se tient à l'écart des forêts. Originaire du bassin méditerranéen, elle a bénéficié dans les temps anciens des activités humaines, en particulier du défrichement de la forêt, pour étendre son aire de répartition vers le nord.
La petite chouette aux yeux d'or a longtemps cohabité avec l'homme, tant que l'agriculture de polyculture-élevage modelait les paysages, avant le remembrement et l'agriculture industrielle. Dans les campagnes on la désignait familièrement sous le nom de Chouette des pommiers, lorsque les vergers entouraient les villages et que les troupeaux occupaient les pâtures à la périphérie des fermes.

Longueur : 22 cm  -  Envergure : 56 cm  -  Poids : 140-200g


C'est le plus petit rapace nocturne de notre région.
Milieu de vie
La Chevêche recherche les terrains ouverts à végétation rase (prairies pâturées) et les friches lui permettant de trouver sa nourriture, avec de vieux arbres fruitiers, des saules taillés en têtard ou des bâtisses en pierre offrant des trous pour se réfugier.
Alimentation
Les rongeurs, campagnols en particulier, sont à la base de son régime alimentaire, avec des variations saisonnières. Elle consomme par exemple beaucoup d'insectes en été et automne, ainsi que des vers de terre, par temps doux et humide. Enfin, on trouve également des plumées et des restes de petits oiseaux dans les fonds de nichoirs.
Reproduction
La Chevêche recherche des cavités dans les vieux arbres, dans un mur de pierre ou sous une toiture.
D'avril à début mai la femelle y pond de 3 à 5 œufs (parfois 6) qu'elle couve seule durant 28 jours environ (période durant laquelle le mâle lui apporte des proies).
Les jeunes quittent assez souvent le nid avant de savoir voler, mais les parents ne sont pas loin et il faut les laisser sur place lorsqu'on les trouve à terre (tout au plus les éloigner du sol en les posant sur une branche, pour leur éviter de se faire croquer par un chat, un chien, un renard !).
Ils sont volants à 30-35 jours et indépendants des parents 1 mois plus tard. Ils se dispersent alors dans un rayon très limité, de 5 à 15 km.
Les jeunes Chevêches atteignent leur maturité sexuelle et sont aptes à se reproduire dès le printemps suivant.
Chant
* Le chant du mâle est un hululement court :
HOU-H0U ??    deux syllabes, dont la dernière est " montante ", comme " interrogative "
Comme il est d'usage, le chant spontané s'entend principalement en période pré-nuptiale, de fin février à fin avril.

* Mâle et femelle se signalent aussi par un cri  WI-HOU ?    que l'on peut entendre toute l'année, suivant les circonstances.

Il existe bien sûr d'autres manifestations sonores, en particulier des cris d'alarme ; on parle également du " chant " occasionnel de la femelle, qui ressemble à celui du mâle ; mais en pratique, la connaissance de base du " chant " et du " cri " est à la base de l'étude de la Chevêche sur le terrain et notamment des inventaires.
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Chevêche : cri

Chevêche : chant du mäle

Chevêche : chant


Dernière mise à jour : mercredi 11 décembre 2019
Copyright ((c)) 2010. Tous droits réservés.
Association Terroir et Nature en Yvelines
Mairie de Houdan - 78550 HOUDAN

Nous contacter :
atena.yvelines@orange.fr